Actualités

Réécoutez les portraits des Fellows Ashoka dans Circuits Courts !

Suivez la soirée en direct sur Facebook !

Dan Acher, fondateur de Happy City Lab   Sa mission : Recréer du lien social dans les villes Avec Happy City Lab, Dan Acher apporte une réponse à un double enjeu de société : le lien social souvent brisé en milieu urbain et les inégalités d’accès à la culture. En créant des installations artistiques participatives dans la ville, notamment dans des quartiers culturellement sinistrés, Happy City Lab réinvente l’interaction des habitants entre eux et avec leur quartier et crée le sentiment d’appartenance et de confiance qui permettront de les transformer en acteurs actifs au sein de leur communauté. (c) Sacha Mikoff Paul Duan, fondateur de Bayes Impact   Sa mission : Utiliser la technologie au service du bien commun A 23 ans, Paul Duan quitte une grande entreprise de la Silicon Valley pour lancer une ONG, Bayes Impact. Il est alors l’un des pionniers d’une des tendances les plus marquantes de ces dernières années : l’utilisation de la technologie et de la data au service du bien commun. Entouré d’une petite équipe de développeurs de talent, il utilise les algorithmes pour créer les services publics citoyens de demain, indépendants de l’agenda politique, et profondément axés sur l’humain. (c) Sacha Mikoff Stéphane de Freitas, fondateur de La Coopérative Indigo   Sa mission : Rétablir le dialogue et l’entraide au sein de la société Stéphane de Freitas est un artiste-entrepreneur, qui s’attaque à un enjeu majeur de la société française : rétablir le dialogue entre celles et ceux qui ne se parlent plus, ne se connaissent plus. Il a notamment occupé le devant de la scène médiatique en 2017 avec la sortie du film documentaire à succès « A Voix Haute, La Force de la Parole », qui s’arrêtait sur le plus grand concours d’éloquence de Seine Saint-Denis, lancé par Stéphane et répliqué dans plusieurs universités à travers la France. Il développe aussi le projet Indigo, une application mobile qui encourage la solidarité, en créant une monnaie virtuelle qui récompense la générosité.  (c) Sacha Mikoff Louis-Xavier Leca, fondateur du Carillon   Sa mission : Lutter contre l’exclusion Louis-Xavier Leca s’attache à lutter contre l’exclusion des personnes sans-domicile. Avec le réseau de solidarité Le Carillon, il adopte une approche qui fait des habitants, des personnes sans-domicile et des commerçants d’un quartier les premiers acteurs de la réinsertion des personnes exclues. Déployé dans 15 arrondissements de Paris, le réseau se développe rapidement à travers la France, redéfinissant la manière dont la société peut faire face, grâce à l’action citoyenne, au défi de l’exclusion. (c) Sacha Mikoff Benjamin Mousnier-Lompré, fondateur de Ispo Santé   Sa mission : Adapter le système de santé français aux enjeux du 21e siècle Benjamin Mousnier-Lompré met en place au sein d’un cabinet médical pilote ce qui pourrait devenir la médecine de proximité du 21ème siècle. En rassemblant ingénieurs, développeurs et experts en organisation autour des médecins, il expérimente une nouvelle manière de pratiquer la médecine générale : plus collaborative entre les médecins, plus tournée vers le patient et surtout plus accessible à l’ensemble de la population. (c) Sacha Mikoff Gaël Musquet, fondateur de Hackers Against Natural Disasters (HAND)   Sa mission : Rendre chaque citoyen acteur en cas de crise Equipé de sondes, de drônes, de capteurs sismiques et autres objets connectés, Gaël Musquet transforme la capacité de la société à réagir collectivement aux crises, notamment aux catastrophes naturelles. Hackers Against Natural Disasters, dont le travail a été clé pour faciliter les opérations de secours suite au passage de l’Ouragan Irma dans les antilles françaises en 2017, est une communauté d’« hacktivistes » qui prépare ainsi les populations et les institutions à faire face aux crises (catastrophes naturelles, épidémies ...) grâce à la mobilisation à moindre coût des nouvelles technologies. (c) Sacha Mikoff Marine Quenin, fondatrice de Enquête   Sa mission : Rendre plus accessible l’enseignement de la laicité à l’école Dans un contexte de tensions inter-religieuses et d’instrumentalisation de la laïcité, Marine Quenin développe avec Enquête les outils pédagogiques qui permettront à chaque éducateur de pouvoir aborder, par l’angle du jeu et de la connaissance, la question des faits religieux et de la laïcité avec les enfants. En formant professeurs, formateurs et formateurs de formateurs, elle vise une transformation à l’échelle de l’ensemble du système éducatif, pour s’assurer qu’aucun enfant ne grandisse sans comprendre le contexte multiculturel de nos sociétés, et sans pouvoir pratiquer une laïcité positive et intelligente. (c) Sacha Mikoff Florence Rizzo, fondatrice de Synlab   Sa mission : Adapter l’école aux défis du 21e siècle Florence Rizzo répond avec Synlab à une question que beaucoup d’acteurs de l’éducation se posent : comment enseigner autrement, comment adapter l’école aux défis du 21è siècle ? En connectant les acteurs de l’éducation entre eux, en ouvrant de nouvelles opportunités de formation, en reconstruisant les ponts brisés entre l’école et le monde de la recherche, elle donne les moyens aux acteurs au cœur du système éducatif public, d’offrir aux jeunes une éducation qui leur permettra de s’épanouir, personnellement et professionnellement, dans un monde en profonde mutation. (c) Sacha Mikoff  

Conclusions de la session du Forum Convergences 2017

Un programme lancé par le Centsept, avec Ashoka et Ronalpia