Ashoka Fellow
France
Fellow depuis 2008

 

FAIRE DU HANDICAP UNE SOURCE D’INNOVATION POUR TOUS

 

Sur le principe de la conception universelle, Simon Houriez imagine et propose des solutions pédagogiques et innovantes pour tous à partir des besoins des personnes en situation de handicap.

IDÉE

Si des solutions aux handicaps moteurs se développent, il y a encore aujourd’hui trop peu d’accès à la culture et à l’éducation “pour tous”. Avec un processus en 3 étapes (travail en réseau - prototypage - valorisation économique), Signes de sens a développé une méthodologie d’innovation permettant une collaboration entre acteurs du médico-social ou de l’éducation, chercheurs et bénéficiaires, afin d’inventer de nouvelles solutions d’accès à l’information ou aux apprentissages pour les publics en situation de handicap. Il s’appuie sur une logique de conception universelle : toute innovation est née d’un travail avec un public spécifique et s’applique finalement au grand public.

IMPACT

Depuis 15 ans, Signes de sens développe des outils reconnus, comme Elix, dictionnaire web collaboratif en langue des signes ou Ben le Koala, qui aide les enfants autistes à acquérir les gestes du quotidien. En plus d’équiper les personnes handicapées dans leur quotidien, Signes de sens accompagne les professionnels du secteur médicosocial et de l’éducation, les collectivités et les entreprises dans leur démarche d’accessibilité et de conception universelle. L’association essaime sur le territoire français en déployant des laboratoires d’innovation pédagogique dans chaque région.

QUI EST-IL ?

Étudiant à l’ENS de Lyon, Simon interrompt ses études après avoir rencontré une personne sourde lors de l’organisation d’un festival. Il constate un “fossé” dans l’offre culturelle et éducative, ce qui le motive à changer les choses. Il apprend la langue des signes et travaille un an dans un institut spécialisé pour enfants sourds. Il crée alors une association qui deviendra Signes de sens en 2007. Passionné de sciences cognitives, il considère les personnes handicapées non comme des dépendants mais comme des éclaireurs pour l’innovation pédagogique.

Cette description du travail de Simon Houriez a été rédigée lors de sa sélection comme Fellow Ashoka en 2008.
Introduction
Simon Houriez is establishing a common ground for learning for both deaf and hearing members of society, and by doing so, is fostering equal citizenship. He refuses to admit that for the deaf to be educated and recognized in French society they must adjust to the communication paradigms and the education system of the hearing. Simon thus empowers the deaf to access knowledge through more sophisticated, nuanced, and integrated sign language—giving them the opportunity to build their own cultural identity and fully integrate into society.
L'idée nouvelle
Le problème
La stratégie
La personne

Plus d’informations