Ashoka Fellow
France
Fellow depuis 2006

 

IDÉE

Culbutant l’idée reçue selon laquelle les personnes handicapées sont dépendantes et n’apportent rien à la société, il propose le slogan : “Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour les handicapés, mais ce que les handicapés peuvent faire pour vous !”. Il valorise les personnes handicapées comme acteurs de changement en utilisant le handicap comme un outil de prévention des comportements à risques auprès des jeunes et dans les entreprises. Il intègre des valides dans le monde du handicap à travers des évènements ludiques, culturels et sportifs.

 

IMPACT

CAPSAAA, dont il est fondateur, est le plus grand club handisport français et propose des sections de basket-fauteuil et de rugby fauteuil. L’association développe des missions de prévention et de sensibilisation au handicap via le sport en écoles (plus de 6000 élèves sensibilisés/an) et en entreprises; depuis 2016, CAPSAAA met en place le dispositif “EDUCAPCITY”, dédié à l’apprentissage de la citoyenneté auprès des scolaires. Il organise les “Défis de Civilisation” et le “Défistival” fête de la mixité et de la diversité, qui réunit chaque année 10 000 personnes à Paris, avec pour slogan “Venez avec vos différences, repartez avec vos ressemblances !”. Il est également gérant de “Séquences Clé production”, unique Entreprise Adaptée dédiée aux métiers de l’audiovisuel.

 

QUI EST-IL ?

Ryadh est né handicapé en Tunisie. Il y a suivi un cursus scolaire en institutions spécialisées en France. Concerné par l’exclusion et l’auto-exclusion des personnes handicapées, militant incontournable et acteur de la sphère “handicap”, Ryadh se décrit comme un hyperactif “sauvé” par le sport. Il a participé aux Jeux Paralympiques de basketfauteuil et de rugby-fauteuil. C’est un “serial” entrepreneur social.

Sujets SimilairesHandicap, Droits des personnes handicapées, Droits de l’homme, Santé et condition physique, Droits de l’homme et égalité
Cette description du travail de Ryadh Sallem a été rédigée lors de sa sélection comme Fellow Ashoka en 2006.
Introduction
For Ryadh Sallem, being disabled is a relative concept—defined as much by a state of mind and societal prejudice as by physical incapacity. As every individual faces limitations but also possesses unique talents, Ryadh is redefining the concept of what it means to be “handicapped” by bringing the non-disabled to the world of the disabled and is working to eliminate exclusion.
L'idée nouvelle
Le problème
La stratégie
La personne

Plus d’informations