×

Message d'état

8 résultats trouvés en 0.024 secondes.

Résultats de la recherche

    La promotion d'entrepreneurs sociaux 2017

    Actualité

    En 2017, 8 entrepreneurs sociaux ont été sélectionnés pour rejoindre le réseau Ashoka France. Découvrez leurs projets ci-dessous ! 

    Vidéos : les entrepreneurs sociaux de la promotion 2014

    Actualité

    Découvrez en vidéos les projets des entrepreneurs sociaux de la promotion 2014 !

    Les promotions d'entrepreneurs sociaux France Belgique Suisse

    Collection

    Chaque année, Ashoka identifie, sélectionne et accueille de nouveaux entrepreneurs sociaux qui deviennent des « Fellows Ashoka ». Ils sont alors accompagnés, connectés et mis en lumière par Ashoka dans le but de démultiplier leur impact sur la société. Découvrez-les ci-dessous par promotion !

    2006 - La promotion d'entrepreneurs sociaux France Belgique Suisse

    Actualité

    En 2006, année de lancement d'Ashoka en France, 5 entrepreneurs sociaux ont été accueillis dans le réseau. 

    2008 - La promotion d'entrepreneurs sociaux France Belgique Suisse

    Actualité

    En 2008, 11 nouveaux entrepreneurs sociaux innovants ont intégré le réseau d'Ashoka France Suisse Belgique.

    2010 - La promotion d'entrepreneurs sociaux France Belgique Suisse

    Actualité

    En 2010, 12 nouveaux entrepreneurs sociaux innovants ont intégré le réseau d'Ashoka France Belgique Suisse.

    2011 - La promotion d'entrepreneurs sociaux France Belgique Suisse

    Actualité

    En 2011, Ashoka France Belgique Suisse a accueilli 6 nouveaux entrepreneurs sociaux dans son réseau.

    Portrait : Pierre Foldès et l’Institut en Santé Génésique

    Actualité

    Violence faite aux femmes : l’Institut en Santé Génésique rend « l’inaction inacceptable »

    « A l’Institut en Santé Génésique, médecins, juristes, psychologues, infirmières, s’allient avec le réseau d’acteurs sociaux existant pour faire sortir les femmes du cycle de la violence. Une approche innovante, qui repense fondamentalement la manière de s’attaquer à ce tabou, qui touche chaque année plus de 600.000 femmes en France. »