Available in ENFRES

#LeadYoung - Temple Grandin: Les meilleurs catalyseurs du changement commencent dès leur plus jeune âge

 

Temple Grandin, diagnostiqué autiste quand elle était petite, a révolutionné l'industrie de l'élevage. En s'imaginant elle-même à la place du bétail, elle développa une série de modèles d'équipements et un simple système de classement qui permit à l'industrie d'adopter de nouvelles pratiques capables de réduire le stress et les risques de blessure pour les animaux et les travailleurs. Aujourd'hui, plus de la moitié des bovins aux États-Unis et au Canada sont élevés dans des sites qui appliquent les idées de Temple, qui font désormais l'objet d'un grand intérêt dans le monde entier, du Brésil à l'Australie et la Nouvelle-Zélande. "Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain." nous dévoile Temple. "Le changement s’est avant tout un travail difficile et des efforts soutenus de longue haleine."

 

Temple a bâti sa carrière sur un désir très fort à engendrer de l'empathie des hommes envers une amélioration des conditions de vie des animaux. Ironiquement, sa première invention alla dans le sens inverse : des animaux vers les humains. Dès son plus jeune âge, Temple s'est battue contre le stress et les crises d'angoisse et cherchait toujours un moyen de se relaxer. Elle eut une révélation à l'âge de 15 ans, dans un ranch de chevaux en Arizona où elle passait ses vacances d'été. Dans un ranch à bétails voisin, elle observa les éleveurs vacciner les bouvillons en les guidant d'abord dans une sorte de "couloir restreint," comportant un dispositif métallique qui appliquait une pression sur l'animal afin de le calmer et le stabiliser suffisamment longtemps pour les vacciner plus facilement. Dans sa tête cela fut un véritable déclic : "Cela pourrait fonctionner sur des gens comme moi!"

 

C'est ainsi, alors qu'étudiante au lycée, qu'elle construisit sa première "machine à restreindre" pour les gens." Elle était très simple et rudimentaire, mais elle me permit de me détendre quand rien d'autre ne fonctionnait," déclare-t-elle. Avec l'aide de M. Carlock, son professeur de sciences dans son lycée, elle fut en mesure de démontrer l'efficacité de son concept et finir par obtenir le soutien d'une entreprise qui lui permit de commercialiser et distribuer son invention.  La "Hug Box" (la boîte à câlin) est aujourd'hui largement utilisée par les personnes autistes et hypersensibles qui ont du mal à se détendre dans des situations très stressantes.

 

Se basant sur sa propre expérience, elle milite désormais en faveur d'une éducation qui expose les jeunes à des problèmes réels et les inspire à trouver des idées et des solutions concrètes. "Je me suis toujours interrogée sur les facteurs qui poussent les personnes à initier des grands changements," dit Temple. "Pour moi c'est très clair : tout est question des choses que l'on découvre au lycée. »  Son conseil pour les jeunes ? "Découvrez ce qui se passe exactement avec le problème qui vous concerne le plus. Obtenez des informations claires et précises sur le sujet. C'est la seule façon que vous serez en mesure de bien comprendre le problème et voir exactement ce que vous pouvez faire pour le changer."