Ashoka Fellow
France
Fellow depuis 2017

IDEE

Dans les zones qui ne sont pas régulièrement exposées aux catastrophes naturelles, les systèmes d’alerte existants ne sont pas suffisamment rapides et efficaces pour protéger la population. Pourtant, de plus en plus de territoires sont exposés à ces risques. En outre, ces systèmes impliquent peu les citoyens, qui ont pourtant pour beaucoup des compétences techniques sur lesquelles les autorités publiques pourraient s’appuyer. Gaël Musquet identifie donc des “hacktivistes” – des citoyens désireux de mettre ces compé- tences au service de l’intérêt général – les forme et les rassemble en communautés locales de sécurité digitale. Ces technophiles développent, installent et gèrent de façon autonome des technologies open source (capteurs sismiques low-cost, drones…) pour préparer et alerter les citoyens et optimiser l’organisation des secours. Hackers Against Natural Disasters permet ainsi à la population et aux représentants publics de la zone d’agir collectivement avant, pendant et après la période de crise. 

IMPACT

La première communauté HAND est née en Guadeloupe en 2013. Elle a cartographié 5 000 hectares de territoire indiquant les zones de refuge lors de catastrophes, installé 34 km de réseau WIFI pour connecter les îles isolées et plusieurs douzaines de capteurs sismiques connectés aux réseaux sociaux. En s’intégrant aux exercices institutionnels de simulation existants, HAND est en mesure d’y toucher plus de 10 000 citoyens. Aujourd’hui, 10 projets rassemblent une soixantaine d’“hacktivistes” sur 5 territoires à risque (notamment en Martinique, à la Réunion, mais aussi dans le sud de la France ou en Nouvelle-Calédonie).

QUI EST-IL ?

Gaël est né en Guadeloupe et a été profondé- ment marqué à l’âge de 9 ans par le passage de l’ouragan Hugo. Il se destine donc à devenir météorologue pour étudier ces phénomènes, métier auquel il a allié sa passion pour le numérique et sa connaissance des logiciels libres en fondant HAND (Hackers Against Natural Disasters).

 

Cette description du travail de Gael Musquet a été rédigée lors de sa sélection comme Fellow Ashoka en 2017.
Introduction
Gaël is encouraging communities to create "digital citizen security corps" to better anticipate and respond to crisis, with an initial focus on natural disasters. Beginning in Guadeloupe, where he successfully demonstrated what the effect of a digitally prepared citizen security corps would be, Gaël now spreads this idea in other French overseas territories; adapting his work, he is also working with citizen groups in the South of France to improve firefighting, and lobbying towards local public authorities to incorporate this digital citizen security corps in their emergency response plan.
L'idée nouvelle
Le problème
La stratégie
La personne

Plus d’informations