Disponible en EN | ES | FR

 

Alors qu'il n'était âgé que de 6 ans, Eli Beer et son frère assistèrent à l'explosion d'un bus dans Jérusalem en revenant de l'école. Eli entendit quelqu'un appeler au secours au milieu du chaos, mais il ne savait pas quoi faire et s'enfuit en courant.

 

Cette expérience changea sa vie à jamais. Le choc ressenti par Eli à la suite de cette attaque le motiva à apprendre comment aider les autres en cas d'urgence. À l'âge de 15 ans, Eli devint secouriste bénévole au sein d'un corps ambulancier. Un jour, l'équipe d'Eli répondit à un appel d'urgence pour un enfant de 7 ans qui était en train de s'étouffer après avoir mangé un hot-dog. En raison des embouteillages sur la route, l'ambulance prit plus de vingt minutes à arriver à la scène. Quand ils sont finalement arrivés, Eli et son équipe commencèrent la RCR, mais quelques instants plus tard, un médecin qui vivait à proximité intervint et déclara l'enfant mort.  Il réalisa alors le besoin urgent d'un moyen plus rapide de porter secours aux personnes en danger.

 

Eli comprit que si ce médecin qui vivait à proximité avait été alerté plus tôt, l'enfant aurait pu survivre. En réponse, il mit en place un nouveau groupe de premiers secours dans le quartier. Eli avait entendu parler d'un modèle Hatzalah qui avait été introduit au sein des communautés hassidiques à Brooklyn dans les années 1960 et sous lequel des médecins bénévoles locaux étaient équipés d'appareils de communication et d'équipements médicaux pour répondre aux appels d'urgence des membres de la communauté juive dans leur quartier.  Ce modèle inspira Eli qui, à 17 ans, décida de réunir une équipe de jeunes secouristes et ambulanciers dans sa communauté et, en utilisant un scanner de la police, commença à répondre à des appels dans leur quartier de Jérusalem.  Il créa plus tard un véhicule très innovant qu'il nomma l'ambucycle, une moto entièrement équipée de dispositifs de sauvetage d'urgence. Les temps de réponse commencèrent à chuter de manière considérable. Les patients pouvaient ainsi recevoir un traitement avant l'arrivée de l'ambulance et de plus en plus de vies furent sauvées.

 

En 2006, Eli fonda l'United Hatzalah d'Israël en ouvrant de nouveaux centres de secours bénévoles dans tout le pays ainsi que des réseaux de recrutement de secouristes déjà opérationnels en Israël sous l'égide de l'United Hatzalah. Aujourd'hui, l'United Hatzalah est officiellement reconnu comme un organisme national d'intervention d'urgence et coordonne les activités de plus de 3000 médecins, paramédicaux et médecins à travers le pays, répondant à plus de 700 appels par jour ! Quand un appel arrive par la ligne d'urgence nationale ou est transféré au Hatzalah, des technologies innovantes d'applications GPS sur smartphone permettent d'envoyer des médecins bénévoles pré-ambulanciers de l'United Hatzalah sur un site d'intervention en un temps moyen de moins de trois minutes.

 

L'idée principale qu'Eli retenu du modèle Hatzalah aux États-Unis n'était pas de réserver le service à un groupe particulier. Comme Eli le souligna lors de la conférence TedMed Talk en 2013,« United Hatzalah ne consiste pas à sauver des juifs ou des musulmans ou des chrétiens, il s'agit simplement de sauver des gens. »  Le point le plus important de l'innovation d'Eli qui lui permit de réduire considérablement les temps de réponse fut de reconnaître la nécessité d'encourager chaque personne à participer, indépendamment de sa religion. Cette intégration fut très difficile au début. « Il existait de grandes différences entre les cultures et surtout un grand problème de confiance. À présent que nous avons des bénévoles, provenant de tous les horizons, qui travaillent pour une cause commune, les gens découvrent qu'ils ont beaucoup de choses en commun et apprennent à se respecter mutuellement. Nos bénévoles luttent ensemble pour sauver des vies. » En raison de cela, l'United Hatzalah est même devenu un modèle de collaboration pacifique dans le climat politique très controversé qui règne en Israël.

 

Le modèle de l'United Hatzalah est actuellement appliqué dans de nombreuses villes à travers le monde, de Panama City à Sao Paul et en passant par l'Inde. Une approche encore plus inclusive a même été mise en place aux États-Unis. Dans Jersey City aux États-Unis, 100 CBECs (Aides-soignants d'urgence de la communauté) répondent désormais aux appels d'urgence 911 afin de fournir un soutien d'urgence pré-ambulance. La ville de Détroit dans le Michigan a également commencé à appliquer le modèle de l'United Hatzalah.

Article initialement publié le 19 juin 2017
Sujets SimilairesPaix et vivre-ensemble Une jeunesse en action

Ashoka

Plus d’informations