L'entrepreneuriat social de la marge à la norme - Baromètre de l'Entrepreneuriat Social 2019

Découvrez les résultats du Baromètre de l'Entrepreneuriat Social 2019, une étude réalisée par OpinionWay en partenariat avec Ashoka, publiée par Convergences.

Comment entrepreneurs sociaux et grand public perçoivent-ils l'entrepreneuriat social en France en 2018 ? C'est la question au coeur du Baromètre de l'Entrepreneuriat Social 2019, réalisé par OpinionWay.  Cette année, l'objectif est clair : face aux enjeux de société auxquels nous sommes confrontés, impossible d'envisager une entreprise qui ne soit pas responsable et engagée. L'ESS doit donc changer d'échelle, et à nous de lui donner collectivement les moyens de ses ambitions !

Du Baromètre de l'Entrepreneuriat Social ressortent quatre grands enseignements, représentatifs des enjeux du secteur :

  1. La priorité pour les français : la lutte contre le changement climatique, devant le chômage et la cohésion sociale. Pour la première fois depuis presque 10 ans,  le changement climatique est cité comme une priorité par les entrepreneurs sociaux et le grand public. Nouveauté également : les entrepreneurs sociaux sont désormais considérés comme les acteurs les plus innovants dans l'apport de solutions !
  2. Un secteur en quête de notoriété. La reconnaissance du secteur, bien que croissante, reste limitée. Si 2/3 du grand public a déjà entendu parler d'Entrepreneuriat Social et Solidaire (ESS), seul 1/3 connaît le terme "entrepreneuriat social". En cause : la difficulté de la mesure d'impact, coûteuse et complexe, empêche une communication claire et convaincante. 
  3. Ecosystèmes et partenariats. Les entrepreneurs sociaux espèrent une transition entre une logique basée sur le mécénat vers une logique basée sur la collaboration. La part des subventions publiques et des dons dans leurs budgets diminue, et de plus en plus il se tournent vers des modèles économiques hybrides basés sur les partenariats. Cependant, le modèle économique de nombreuses structures reste fragile : 75% des entrepreneurs ne tirent pas la majorité de leurs revenus de leur activité.
  4. Développement du secteur. Selon les entrepreneurs sociaux, les principaux freins au développement de l'ESS sont le manque de moyens financiers et de partenariats avec les entreprises, le manque de reconnaissance, ainsi que la difficulté à recruter du personnel qualifié. Cependant, ils restent majoritairement optimistes quant à l'avenir, d'autant qu'un jeune de 18-24 ans sur deux dit être attiré par le secteur pour y travailler. Et pour les entrepreneurs, pas de doutes, le développement de l'ESS passera par l'utilisation du numérique, et l'essor de la Tech for Good.

Consultez les résultats du sondage, ainsi que des articles sur l'entrepreneuriat social en France dans la version complète du Baromètre :

Consultez le Baromètre de l'Entrepreneuriat Social 2019