Indigo, l'application qui veut révolutionner l'entraide

Imaginez un monde où tous les biens sont accessibles, où tous les services sont bénévoles, où l'on s'entraide tous.

Le 30 avril 2019, l'entrepreneur Stéphane de Freitas, Fellow Ashoka et fondateur d'Eloquentia, lance son tout nouveau projet : l'application Indigo, parrainée par les artistes Kery James, Liza Azuelos et Matthieu Chedid.

Le défi que s'est lancé l'entrepreneur est à la hauteur de la renommée de ses ambassadeurs : il s'agit ni plus ni moins de faire se lever une vague nationale d'entraide, en transformant profondément la manière dont les citoyens échangent des biens et services.

Au coeur de cet engagement se mêlent la révolte de l'entrepreneur social face aux inégalités grandissantes (en France, 9 millions de personnes vivent encore sous le seuil de pauvreté), et une volonté d'offrir de nouveaux moyens d'action à ceux qui, en France et ailleurs, souhaitent inventer un modèle de société plus juste et solidaire.

"Un nouveau monde se dessine. Plus que jamais, nous avons besoin de renouer le dialogue et de retisser le lien social. C'est pourquoi, en parallèle du programme éducatif de prise de parole Eloquentia, j'ai resesnti le besoin de créer l'application Indigo. Cet outil digital simple repose sur une monnaie sociale qui récompense la générosité de ses utilisateurs. Avec une ambition : devenir le premier réseau social vraiment social." - Stéphane de Freitas​

L'application qui remet la générosité au coeur des échanges :

Le concept est simple : en se connectant à l'application Indigo via son smartphone, l'utilisateur qui recherche un bien ou un service se verra mis en lien avec des personnes pouvant les lui fournir gratuitement autour de lui, et vice-versa.

Le système d'échange est alimenté par la première monnaie virtuelle universelle non convertible en devises, qui récompense la générosité : le Digo ! Plus l'utilisateur aidera, mieux il aidera, et plus il aidera une grande diversité de personnes (tout cela étant calcuté par un coefficient "Goodvibes"), plus il accumulera de Digos qu'il pourra ensuite échanger contre d'autres biens ou services.

Si l'application permet aux citoyens d'échanger des compétences, savoir-faire, objets ou services, elle est également ouverte aux associations en recherche de bénévoles, qui souhaitent promouvoir des événements, ou encore faire des collectes. Ce modèle permet à l'application de se financer, en restant dans un cadre vertueux : la plateforme redistribuera 10% de son chiffre d'affaires à des associations.

Alors rendez-vous sur vos smartphones pour télécharger l'application (App Store, Google Play).