Mardi 25 septembre, l'émission infrarouge, présentée par Marie Drucker sur France 2, sera consacrée au documentaire "Le Rêve de Paul Duan", produit par Melissa Theuriau et réalisé par Jean-Thomas Ceccaldi. L'histoire d'un entrepreneur social, aujourd'hui Fellow Ashoka, qui met la technologie au service du bien commun. 

A voir en direct et en replay sur France.tv. 

A 21 ans, Paul Duan était l'un des plus jeunes "data scientist" de la Silicon Valley. Un salaire annuel à 6 chiffres, un poste dans une start-up en forte croissance : la voie était tracée. Mais très vite, il réalise le potentiel inexploité de son talent : si avec quelques lignes de code, il réussit à faire gagner des millions de dollars à une entreprise californienne, pourquoi ne pas mettre la technologie au service des réels enjeux de ce monde ? 

Le jeune start-upeur commence alors à semer des graines. Autour de lui, il rassemble des ingénieurs, des développeurs, des spécialistes de la donnée, lors de "hackathon" auxquels il donne une nouvelle dimension : ceux-ci, organisés en partenariat avec des institutions publiques américaines, visent à faire émerger des solutions technologiques innovantes au service de l'amélioration des services publics, pour mieux lutter contre la violence, améliorer le système de santé... 

Auprès de ces jeunes ingénieurs, Paul Duan fait passer un message simple : "votre talent vous donne les moyens de contribuer à construire le monde dans lequel vous aimeriez vivre". Pour lui, le fait que les cerveaux les plus brillants de notre génération travaillent à inventer le prochain "uber du repassage" ou à "faire cliquer toujours plus de gens sur des pubs" n'est rien d'autre qu'un énorme gâchis.

Paul fonde alors Bayes Impact, une association qui vise à faire de la data un levier d'impact social.

Désormais "entrepreneur social", Paul devient rapidement une figure clé de cette nouvelle tendance qu'est la "Tech for Good". Lors d'une conférence à Paris en 2015, dont la vidéo cumule aujourd'hui près de 200 000 vues, il se fait alors remarquer pour une proposition à la fois ambitieuse et surprenante : il affirme qu'avec Bayes Impact, il est en mesure de faire baisser les chiffres du chômage. Le message passe, Paul est entendu, et ce au plus haut niveau de l'Etat. 

Commence alors l'aventure de Bayes Impact en France. Paul quitte la Californie pour lancer le premier projet français de l'association : Bob Emploi. Le soutien du Président de la République François Hollande permet à Paul de nouer un partenariat inédit avec Pôle Emploi. En quelques mois, il obtient l'accès à l'ensemble des données (anonymisées) recueillies par l'institution sur les personnes en recherche d'emploi. Paul s'entoure alors d'une équipe de brillants ingénieurs pour travailler à construire une plateforme, qui permettra à chaque chômeur d'avoir accès 24h/24 à des conseils sur ses recherches d'emploi. Grâce au traitement des millions de données collectées auprès de Pôle Emploi, Bob Emploi est capable d'évaluer quelles sont les stratégies les plus efficaces en fonction des profils, des niveaux de formation, des zones géographiques etc. 

Un an plus tard, la plateforme a déjà été utilisée par plus de 150 000 personnes en recherche d'emploi, dont 89% se disent satisfaites du soutien fourni par Bob Emploi. Pour Paul, le potentiel est énorme : Bob Emploi, bien qu'encore à ses débuts, est une preuve que la technologie, mise entre les mains des citoyens, peut permettre de répondre de manière plus efficace aux plus grands enjeux de société.

Cependant, ce chemin n'est pas sans embûches. Entreprendre, c'est aussi savoir faire face à l'échec, aux critiques. Etre visible médiatiquement rend forcément vulnérable. Parfois très seul, parfois euphorique, Paul Duan est un entrepreneur social qui a su ne jamais renoncer à sa vision, malgré l'ampleur de sa mission.

C'est cette histoire que le documentaire "Le rêve de Paul Duan" met en avant. L'aventure entrepreneuriale, mais aussi et surtout l'engagement qui la guide. Un message sur notre rôle de citoyen dans la réponse aux grands enjeux de société, sur le sens que chacun donne à son métier, à son talent. Un rappel qui va à l'encontre du pessimisme ambiant, pour mettre la lumière sur ceux qui, chaque jour, inventent la société de demain. 

Un documentaire aussi utopiste que pragmatique : à voir absolument !

 

Plus d'informations sur les Fellows Ashoka

 

More For You