Développer des solutions collaboratives face à la précarité énergétique

Précarité énergétique
Précarité énergétique

A l’été 2015, Ashoka et la Fondation Schneider Electric, sous l’égide de la Fondation de France, ont lancé un partenariat visant à identifier, soutenir et développer les réponses les plus innovantes à la précarité énergétique. Durant 6 mois, dans le cadre du programme « Social Innovation to Tackle Fuel Poverty », 13 entrepreneurs sociaux sélectionnés par Ashoka venant de 6 pays européens, ont pu bénéficier de l’accompagnement d’entrepreneurs, d’experts du secteur de l’énergie et de consultants, dans la conception de stratégies d’essaimage.

L’entrepreneur social flamand Stefan Goemaere, un des lauréats du programme, a constaté qu’en Belgique, un tiers des ménages en situation de précarité énergétique possède des appareils électro-ménagers consommant 3 à 5 fois plus que les appareils récents les plus performants. Pour mettre fin à cette situation, il développe un réseau d’entreprises et d’acteurs sociaux qui permettra à ces ménages de louer des équipements ménagers consommant moins d’énergie, afin d’alléger le poids des factures sur leur budget, et de sortir du cycle de l’endettement. Soutenu par le gouvernement, le modèle a pour ambition de toucher 50.000 ménages d’ici 2018.  

L’ancienneté et les défauts d’isolation des logements sont une autre des causes principales de la précarité énergétique en Europe. En France, les aides publiques à la rénovation énergétique de l’habitat, qui peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros, peinent cependant à atteindre les populations les plus précaires, pour qui le reste-à-payer est souvent trop élevé. Pour y remédier, Frank Billeau, sélectionné en France par Ashoka, a développé en Picardie le Réseau Eco-Habitat, un réseau d’acteurs du logement et du bâtiment, publics et privés, permettant l’orientation de familles en situation de précarité énergétique vers les solutions financières et techniques adaptées à la rénovation écologique de leur habitat. Son organisation accompagne, en tant que guichet unique, ceux qui ne savent pas à qui s’adresser, et n’osent pas appeler à l’aide.  

précarité énergétique 2

 

La solution ne peut venir du secteur associatif seul. Frank Billeau et Stefan Goemaere le démontrent, en misant sur la force des réseaux. Pour lutter contre la précarité énergétique à grande échelle, il est nécessaire qu’un écosystème collaboratif se mette en place rassemblant fournisseurs d'énergie et d'équipements électriques, acteurs du logement et de la construction et pouvoirs publics, dans le développement de solutions adaptées aux besoins des plus précaires. Des solutions qui devront s’inspirer des réponses agiles et efficaces développées par les entrepreneurs sociaux au plus près des publics touchés.

 


Laura Zimer

Directrice communication Ashoka France

 

 

 

 

Tribune initialement publiée dans le baromètre de l'entrepreneuriat social 2017

>> Pour en savoir plus sur le programme Social Innovation to Tackle Fuel Poverty

Article initialement publié le 27 janvier 2017

Plus d’informations