Autonomiser les enseignants, pour donner plus de pouvoir à la jeunesse

Available in EN | FR | ES
Park benches

Vivre et s’épanouir dans un monde nouveau

Alimenté par la croissance de la population, l’urbanisation et les progrès technologiques, notre monde se définit aujourd’hui par la volatilité, la complexité et l’hyper-connectivité, des forces qui font que tous les problèmes sociaux, économiques et environnementaux deviennent les problèmes de chacun, et qui les rendent de plus en plus difficiles à résoudre.

Les approches traditionnelles de traitement de nos problèmes (prise de décision centralisée et hiérarchies rigides dans lesquelles quelques personnes en dirigent beaucoup d’autres) deviennent de plus en plus obsolètes. Nous ne pouvons plus nous permettre d’être obéissants, de nous contenter de suivre les règles ou de faire ce que nous avons toujours fait. Pour nous épanouir ensemble dans le monde moderne, nous avons besoin d’être autonomes (pour vivre pour notre bien-être collectif).[1]

Une personne qui devient autonome de cette façon n’a de cesse d’utiliser ses propres pouvoirs (ses capacités innées) pour résoudre des problèmes, créer des opportunités et donner les moyens aux autres d’agir et de développer leur potentiel. Les organisations les plus éclairées donnant à présent des moyens d’agir à leurs clients et leur personnel à travers des modèles décentralisés et participatifs, cette personne est très demandée.

Seedling

Être et devenir autonome

Être autonome de cette façon, être acteur de changement, ne touche pas seulement à la vie professionnelle. Il s’agit de la façon dont vous vivez votre vie, votre attitude, vos actions et des décisions que vous prenez à chaque instant. Être autonome, acteur de changement, exige une compréhension sophistiquée du monde, une compréhension du fait que votre bien-être est intrinsèquement lié à celui de chacun. Et cela signifie assumer des responsabilités, prendre les devants et collaborer avec les autres pour rendre votre vie ainsi que celle de votre famille, vos amis, votre communauté, l’humanité et la planète meilleures.

Être autonome est une façon d’être. Cela implique d’avoir de l’empathie et d’être doué de bon sens, créatif, curieux, persévérant et efficace. Devenir autonome est donc un processus qui consiste à trouver, utiliser et développer un ensemble de pouvoirs d’acteurs de changement. [2] Dans les limites imposées par nos gênes, la mesure dans laquelle nous devenons autonomes est déterminée en grande partie par les expériences que nous visons lors de l’enfance et de l’adolescence.

Influencer la façon de grandir

Toutefois, bien qu’essentiels à l’emploi, au développement économique, au bien-être social et environnemental, ainsi qu’au bien-être personnel et collectif, soutenir les pouvoirs d’acteurs de changement nous effleure rarement l’esprit lorsque nous influençons la façon de grandir des jeunes. Les influences commerciales et culturelles sont souvent contradictoires, et malgré de bonnes intentions, l’éducation des enfants est généralement mal informée et improvisée.

Pour la plupart, l’expérience de l’école reflète des idées limitées sur l’esprit, le bien-être et le potentiel humain. Elle fait généralement état d’une orientation hautement individuelle et strictement économique. Et cela renforce l’obéissance et les structures de pouvoir hiérarchiques et obsolètes.

Alors que beaucoup d’enfants et adolescents profitent grandement des expériences, à l’école et en dehors, qui visent explicitement à les aider à gagner en autonomie, seule une petite minorité en tire profit. Et pour ceux qui le font, les expériences sont généralement isolées et sporadiques.

Kids writing on wall

Développement de nouveaux écosystèmes d’apprentissage

Si nous voulons que le monde nouveau soit notre monde meilleur, alors nous devons donner accès aux jeunes à des expériences cohérentes, dans les écoles et en dehors. Des expériences qui se forment et se créent durant leur enfance et leur adolescence, et dans lesquelles les adultes et les jeunes s’aident mutuellement et délibérément à gagner en autonomie.

Autrement dit, nous devons développer de nouveaux écosystèmes d’apprentissage qui impliquent une coopération entre les jeunes, les parents, les enseignants, les éducateurs extérieurs à l’école, les responsables pédagogiques, les décideurs politiques, les professionnels des médias et les personnes ayant une influence culturelle. Pour soutenir ces écosystèmes d’apprentissage, nous avons besoin de programmes d’autonomisation, d’examens et d’évaluations, de nouvelles pratiques d’admission à l’université et d’embauche par les employeurs, de mécanismes de stimulation des innovations, de la mise en application de recherches et le partage de bonnes pratiques, mais aussi d’une utilisation intelligente des technologies et des ressources financières.

Boy in study carrol

Autonomisation des enseignants et des éducateurs

Les enseignants et autres éducateurs extérieurs à l’école sont essentiels au développement de ces nouveaux systèmes d’apprentissage, dans la mesure où ils peuvent :

  1. Aider les jeunes à gagner en autonomie en utilisant leur influence directe et indirecte sur l’expérience des jeunes
  2. Avoir une influence sur la culture de leurs écoles et organisations pour aider les jeunes et leurs collègues à devenir autonomes
  3. Inspirer le changement des systèmes au-delà de leurs écoles et organisations, en influençant d’autres éducateurs, des responsables pédagogiques et des parents.

Mais les enseignants et éducateurs doivent être formés et soutenus afin de pouvoir endosser ces rôles exigeants et réussir. Ils doivent être eux-mêmes autonomes pour aider les autres à gagner en autonomie, une idée diamétralement opposée à ce que beaucoup considèrent comme une impuissance systématique des enseignants à travers le monde, et un défi majeur là où le manque d’enseignants est chronique. Dans ce contexte, nous pensons devoir :

  1. Améliorer le statut des enseignants et de l’enseignement
  2. Laisser les enseignants s’approprier leurs propres normes professionnelles
  3. Permettre aux enseignants d’inspirer l’innovation pédagogique, de répandre les bonnes pratiques et de collaborer
  4. Réinventer la formation initiale et le développement professionnel des enseignants
  5. Donner aux enseignants et éducateurs les moyens d’amener le changement dans le système éducatif

Pour mener ces changements, il faut que les enseignants et éducateurs avant-gardistes se rassemblent en tant que meneurs de changement, forment des équipes qui collaborent entre elles et mettent en œuvre des projets déclencheurs. Pour définir les bases sur lesquelles ces projets stratégiques peuvent avoir un impact majeur, nous devons développer une communauté mondiale de professionnels de l’éducation, qui s’engagent pleinement pour l’autonomisation des éducateurs, pour l’autonomisation des jeunes.

[traduit de l’anglais]

_____________

[1] Autonomisation est utilisé ici comme terme générique pour un certain nombre d’idées étroitement liées, comprenant le libre arbitre, l’autodétermination, l’efficacité personnelle, etc.

[2] Pouvoirs d’acteurs de changement est utilisé ici comme terme générique pour désigner ce qu’on appelle souvent aptitudes, compétences, capacités, dispositions, forces, qualités, etc.

 

 

Article initialement publié le 9 août 2016
Sujets SimilairesEnfance et jeunesse, Education / Apprentissage, L'apprentissage de nouvelles compétences

--aucun--

Ross joined Ashoka in November 2014. Ross has founded and grown more than 20 businesses around the world. Over the past 8 years, he has focused his energy on building a ground-breaking education programme that aims to empower and incline young people to be changemakers – to make a better world.The ‘Better World’ programme aims to develop a sophisticated understanding of what quality of life actually is - and a deep knowledge of our inner powers that most determine our quality of life.The programme is currently live with 500,000 children in Zimbabwe and Tanzania, and is now being extended to Ghana, the UK and Mexico. This grew out of earlier projects that Ross conceived and led for Pearson (under the banner of Education for Economic and Social Development), which involved ministries, employers and educators evaluating and improving the effectiveness of education systems, institutions and programmes around the world.

Plus d’informations