Sonia Ben Ali

Ashoka Fellow
img_5792_-_copie-min.jpg
France
Fellow Since 2018

IDÉE

Invisible, l’écrasante majorité des réfugiés - 86% - vit dans les pays en voie de développement. Ils s’installent pour la plupart dans les villes de ces pays avec l’espoir de reconstruire leur vie, et non dans les camps humanitaires où l’essentiel de l’aide se concentre. Ces réfugiés urbains créent des groupes d’entraide au sein de leur communauté pour améliorer leur quotidien et faciliter leur intégration dans leur société d’accueil. Pour les soutenir, Sonia Ben Ali développe avec Urban Refugees une méthodologie visant à identifier, former, financer et connecter ces groupes de réfugiés, afin de les accompagner dans le développement de solutions efficaces et les aider à devenir des acteurs incontournables du système d’aide. En créant de nouvelles connexions entre acteurs et en menant des actions de plaidoyer auprès des institutions internationales, Sonia milite pour un changement d’approche qui vise à ne plus faire « pour », mais « avec » les personnes réfugiées.

 

IMPACT

3 programmes de formation à destination de communautés de réfugiés urbains ont eu lieu en Malaisie, améliorant l’accès à l’éducation, la santé, aux moyens de subsistance et à la sécurité de plus de 4000 personnes. Urban Refugees connecte par ailleurs des ONGs de plus 40 pays auprès desquelles ces solutions sont mises en avant pour encourager leur réplication. 

QUI EST-ELLE ?

Influencée par la trajectoire de son père d’origine tunisienne, Sonia s’intéresse très tôt au sujet de l’exil et de la migration. Au cours d’expériences associatives auprès de personnes déplacées et réfugiées, elle réalise que les réfugiés urbains, pourtant majoritaires, bénéficient peu des programmes mis en place par les ONGs et organisations internationales. Elle co-fonde alors Urban Refugees pour rendre visible l’invisible.