Marie-Noëlle Besançon

Ashoka Fellow
mn_portraits.jpg
France
Fellow Since 2007

UNE RÉHABILITATION SOCIALE DURABLE POUR LES MALADES PSYCHIQUES

IDÉE

Psychiatre, elle créé le chaînon manquant entre la psychiatrie et la société en développant des structures légères non médicalisées en collaboration avec une communauté de citoyens, qui permettent la réhabilitation psychosociale des personnes souffrant de troubles psychiques et sociaux, pour une prise en charge moins onéreuse et plus efficace, et à terme un changement du regard de la société. Il s’agit d’une psychiatrie citoyenne et humaniste.

 

IMPACT

Une structure pilote a permis de vérifier la diminution des crises et des symptômes chez les personnes accueillies et l’amélioration de leur bien-être. Avec Les Invités Au Festin, Marie-Noëlle permet l’économie de 2000 journées d’hôpital/an, soit 750 000€. La consommation de médicaments baisse également. Aujourd’hui, le réseau des Invités Au Festin compte 13 associations œuvrant à la création de “ lieux d’accueil et de vie “ en France et à l’international (Belgique, Rwanda). Il y a 660 bénéficiaires directs dans le cadre du réseau, dans 12 lieux de vie (100 places), 10 accueils en journée, 2 fermes thérapeutiques, 250 bénévoles, 70 salariés. 9 projets sont en parcours d’émergence, 2 en parcours de maturation. L’objectif pour 2017-2018 est de créer 60 places de plus. Les IAF sont co-fondateurs du Mouvement international citoyenneté santé mentale, et de l’Association régionale pour la psychiatrie citoyenne. Enfin, les IAF sont lauréats du chantier présidentiel La France s’engage en mars 2015.

 

QUI EST-ELLE ?

Médecin-psychiatre, Marie-Noëlle fut traumatisée par les pratiques qu’elle a vues dans les hôpitaux psychiatriques. Elle a décidé de tout faire pour créer des lieux humanistes, ouverts, non stigmatisants et efficaces. Elle est l’auteur de “Les soins en psychiatrie, une affaire citoyenne” (2011), “Arrêtons de marcher sur la tête ! Pour une psychiatrie citoyenne” (2009) et “On dit qu’ils sont fous, je vis avec eux !” (2006). Avec son mari, elle forme un tandem de choc à la tête d’IAF.