Jean-Guy Henckel

Ashoka Fellow
jean-guy_henckel.jpg
France
Fellow Since 2008

 

IDÉE

Pour lutter contre le chômage et les cercles vicieux d’exclusion qu’il génère, ainsi qu’au système d’aide sociale qui pousse souvent à la dépendance, Jean-Guy Henckel fait de la réinsertion par le travail tout en développant la filière de l’agriculture biologique en France. En produisant des légumes biologiques, essentiellement importés en France, il transforme la notion d’employabilité et crée un modèle de développement en équipant la France d’un réseau de plus de 110 Jardins Cocagne (maraîchage biologique) employant des personnes en grande difficulté. En jouant la carte des métiers nouveaux et valorisants, il crée des systèmes locaux de distribution et un réseau pour diffuser son modèle de jardin facilement transposable.

 

IMPACT

Lancé en 1999, Réseau Cocagne représente aujourd’hui le premier producteur de légumes biologiques en France et compte 134 entreprises solidaires dont 110 jardins maraîchers biologiques dans toute la France. Depuis sa création, le Réseau Cocagne a réinséré 45 000 personnes, avec 25 000 adhérents-consommateurs par an. 10 projets économiques, sociaux et environnementaux du modèle Cocagne sont en cours de création en France, au Québec et au Sénégal après l’avoir fait en Roumanie et au Japon. Réseau Cocagne sert de modèle de développement en réseau pour tout le secteur social.

 

QUI EST-IL ?

Inspiré par les humanistes et utopistes français du XIXe siècle, Jean-Guy est obsédé depuis toujours par l’amélioration des systèmes d’insertion. Il s’est découvert les qualités d’un entrepreneur et sillonne la France pour dynamiser le réseau Cocagne.